InFO News CCE

Paris - le 22/10/2015

Les élus et le représentant Syndical FO du CCE de Pôle emploi, dénoncent les propos tenus à l’égard des salariés d’Air France traités de voyous par le 1er Ministre, alors que nul ne s’indigne de la violence qui leur est faite quand les patrons décident de la suppression de milliers d’emplois, sous couvert de compétitivité, en réalité pour mieux servir les intérêts d’actionnaires avides de dividendes.

Garde à vue pendant une journée après avoir été interpelés à leur domicile au petit matin, comme de petits malfrats : c’est la réponse de la direction d’Air France aux salariés qui refusent les suppressions d’emplois et la remise en cause des accords collectifs portant sur la durée du travail.

Satisfaire les intérêts des patrons contre les revendications des salariés conduit à l’exaspération de ces derniers. Ceci s’ajoute à la décision du 1er Ministre d’appliquer l’accord P.P.C.R. (Parcours Professionnel  Carrières Rémunérations) et ce malgré le refus de signer cet accord par les syndicats représentant la majorité des agents.

Situation similaire à Pôle emploi avec l’accord classification contre lequel s’opposent FO, avec d’autres OS, représentant 60% du personnel !!!

Pour FO Pôle emploi, le gouvernement doit mettre un terme à sa politique d’austérité, qui détruit les services publics, met des milliers de salariés hors des entreprises.

FO Pôle emploi, apporte son total soutien aux personnels d’Air France et à leurs organisations syndicales unies malgré toutes les tentatives de division. FO sera largement représenté devant l’Assemblée Nationale ce jour.