InFO News CCE

Présentation par le cabinet SEXTANT du rapport d’expertise des comptes

Résultat de recherche d'images pour "budget euro"

Initié par une délibération votée, y compris par FO, le cabinet d’expertise SEXTANT a eu la tâche d’analyser les comptes 2012, 2013 et 2014 de Pôle emploi. Il ressort de cette analyse que les ressources de Pôle emploi ont progressé de 4,9 milliards d’euros en 2012 à presque 5,2 milliards en 2014, le personnel passant en équivalent temps plein de 45807 à 49372. Ces hausses ne sont pas en rapport avec l’augmentation du nombre de DE qui lui a progressé de plus de 12% sur la même période. C’est un manque de moyen qui est mis en évidence une fois de plus.

FO s’est particulièrement intéressée à deux points mis en exergue par l’analyse :
- Les différents plans initiés par l’Etat (plan 100 000 formation de 2014 par exemple) ne sont pas financés en totalité : Pôle emploi doit puiser dans ces réserves pour arriver à boucler les plans, l’Etat n’assumant pas la totalité de la charge.
- La politique immobilière de Pôle emploi qui privilégie exclusivement la location de locaux au détriment des achats. Ce qui représente une charge financière grandissante (due à l’augmentation des loyers) et une difficulté de relation avec le bailleur lorsque des problèmes se posent dans les bâtiments.
La Direction confirme que Pôle emploi finance les différents plans sur ses deniers en concertation avec l’Etat (est-ce vraiment un choix ?). Sur la politique immobilière la DG va modifier son orientation et rééquilibrer un peu les choses en achetant quelques bâtiments, toutefois la majeure partie des sites restera en location.

Pour FO, ce rapport qui analyse également la sous-traitance (dont celle de l’informatique en particulier) amène à poser la question à la DG de ses choix stratégiques en matière d’activités : quelles sont les activités à « fortes valeurs ajoutées » que la DG entend ne pas sous-traiter ? La réponse de la direction sur ce point est de faire le constat que l’environnement évolue et que la Direction doit s’adapter en permanence. FO a appelé la Direction à ce qu’un échange précis soit fait avec le CCE afin de stabiliser les choses. A l’heure ou certain veulent une GPEC à Pôle emploi, il est plus qu’utile de savoir quels métiers devrons être exercés dans un futur proche par les agents !

Vote d’une motion demandant l’aide d’un expert pour analyser les comptes 2015

Dans le cadre de la loi « REBSAMEN » le 12 mai, le CCE doit être consulté sur la situation économique de Pôle emploi en 2015. Afin de nous aider à analyser l’année 2015, FO a voté favorablement pour qu’un expert nous assiste dans l’analyse des comptes 2015 de PE.

 

Commission Nationale des Activités Sociales et Culturelles (CNASC)

FO a voté contre le principe des réunions de la commission. En effet, celle-ci n’a toujours pas de Président, ni de trésorier ce qui rend caduque toutes décisions. De plus avec la mise en place des grandes régions couplée aux élections professionnelles, rappelons que le CCE peut, n’en déplaise au Directeur Général, changer de majorité !!!

Question diverse

Résultat de recherche d'images pour "région paca logo"Suite à un article paru dans Nice Matin, dans lequel le Président de Région PACA, qui vient de signer une convention de partenariat avec le DG, indique qu’il demande à Pôle emploi de lui fournir les noms des DE refusant deux offres d’emploi afin de leur supprimer le RSA, FO a demandé si Pôle emploi allait s’exécuter ?
La DG indique qu’il n’est pas question d’accéder à cette demande. Mais depuis la convention a été signée, et quelle convention !! En PACA c’est fait Pôle-emploi est aux ordres de la région !!!

Votre délégation FO au CCE : Loic BARBOUX, Jean-Luc BLANC, Jean-Pierre BRUNET, Sonia CLAUDE, Nadia FORT, Christiane LOTAUT, Yann RENAUD, Sylvie SZEFEROWICZ, Gil VOCCIA

 

Déclaration Force Ouvrière au CCE du 29/01/2016

Paris le 29/01/2016

"Monsieur le Directeur Général,

Vous prétendez être le dernier rempart contre le Pôle emploi bashing ... à force de vouloir céder aux sirènes du modernisme à tout crin, vous venez en tout cas d'inventer le Pôle emploi sinking (= coulage) en envoyant un signal fort paradoxal aux agents de Pôle emploi par le biais de votre association avec l'ONG Bayes Impact.

Ainsi, un algorithme serait à présent à même de faciliter la vie du demandeur d'emploi "au point de pouvoir établir un diagnostic à distance et de recommander aux demandeurs les services les mieux adaptés". Il nous semblait que c'était là pleinement le coeur du métier des conseillers de Pôle emploi chargés d'accueillir, d'inscrire, d'indemniser, d'informer, de guider et d'orienter les demandeurs d'emploi.

Le concept bien compris d'un service public laïc et républicain s'accommode mal d'une association avec une officine aux contours flous, originaire de la Silicon Valley qui plus est où les notions de Code du Travail, de convention collective et de statut public ne sont pas réputées des plus prisées. Le sentiment est fort dans le réseau aujourd'hui de dépossession de ce qui constitue l'essence même du métier de conseiller. Qu'une formule mathématique "miracle" puisse remplacer l'expérience, l'écoute et l'empathie d'un conseiller est une aberration et une vue de l'esprit technocratique d'autant plus pernicieuse qu'elle laisse entendre aux demandeurs d’emploi et plus largement à l’opinion public que tout n’est pas mis en oeuvre aujourd’hui à Pôle emploi pour les aider (et ça, c’est du Pôle emploi bashing qui ne dit pas son nom !).

Notons de plus que, non content de tenter de by passer demain les conseillers par cet algorithme, c’est dès aujourd’hui que vous le faites (et une nouvelle fois) pour la DSI. Que doit-on en conclure sur son devenir dès aujourd’hui ? Que doit-on en conclure sur le devenir de tout Pôle emploi demain ?

C’est donc inquiets et même en colère que nous vous demandons de surseoir à ce type d'association tant que ne sera pas clairement défini devant les IRP le cadre légal et opérationnel des délégations confiées à cette «officine». Aussi nous vous demandons de mettre à l’ordre du jour du prochain CCE une information en vue d’une consultation sur ce sujet.

NB : Nous souhaitons y compris que vous nous apportiez des éclaircissements quant au statut de cette ONG, qui nous semble bien davantage être une entreprise privée dont l’objectif (comme toutes les entreprises privées) est bien d’abord de dégager des marges de profits."